heurs et malheurs de l'autogestion  
Anarchasis est pour l'autogestion de la paresse !

cercle
social
 

livres

email


Mes années Caudron, 
une usine autogérée à la Libération (1944-1948)
par Simonne Minguet, Syllepse 1997.
 
vaccin antistalinienLes mémoires de Simonne Minguet donnent un aperçu historique intéressant sur le rôle éminemment contre-révolutionnaire du Parti communiste français à la Libération. On assiste, depuis une usine "autogérée" à tous les efforts des staliniens pour remettre la classe ouvrière au travail, mus par un productivisme et par un chauvinisme sans failles, valeurs auxquels le PCF est toujours attaché malgré ses "mutations". La tentatives des ouvrierEs de l'usine Caudron d'organiser elles-mêmes la production, en opposition à la hiérarchie syndicale de la CGT, est progressivement broyée au nom de l'unité nationale et de la reconstruction... du capitalisme. 

On découvre aussi les méthodes flicardes employées par le PCF pour chasser la poignée de dissidents internationalistes, souvent clandestins comme Simonne Minguet, militante du Parti Communiste Internationaliste. Cette clandestinité permet de mieux comprendre, rétrospectivement, la pression qui s'est exercée sur eux et l'origine de l'entrisme dans le PCF, proposée par Pablo (auquel l'auteure se réfère fréquemment). Cette tactique, née des événements autant que d'une analyse boiteuse de l'URSS, ayant conduit à une scission qui marque encore le paysage de l'extrême-gauche français, il n'est pas inintéressant d'en comprendre les raisons exactes.

Simonne Minguet esquisse également un historique de la lutte des femmes dans les années qui suivent la Libération, et des positions réactionnaires du PCF, exprimées par Maurice Thorez lorsqu'il combat le droit à l'avortement par exemple. On peut simplement regretter que certains aspects, comme son engagement féministe dans les années qui ont suivi, ou sa participation à la lutte internationaliste  durant l'Occupation, ne soient pas plus développées, et que les positions ouvriéristes du Parti Communiste Internationaliste soient présentées sans l'ombre d'une critique, donnant souvent l'impression d'une naïveté déconcertante.

Nicolas (04/06/00)